Beaucoup de personnes viennent me trouver pour un mal-être corporel.
Bien souvent cela se caractérise par des crises compulsives. Ce que beaucoup appel : boulimie.

——————–

Point infos :
La boulimie est une vraie pathologique, c’est une manière pour le corps de traduire un problème psychologique. L’individu va donc manger de manière compulsive tout ce qui lui passera par la main.
Il va avoir que cela en tête, se remplir, et vite.
La plupart du temps les personnes atteintes de cette pathologie iront se faire vomir suite à l’ingestion de cette immense quantité de nourriture.
La boulimie est à traiter rapidement, et si cela est votre cas je vous invite à vous rapprocher de professionnels compétents pour en guérir.


——————–

Alors qu’est-ce que les compulsions alimentaires ? Et d’où viennent-elles ?

Les compulsions alimentaires sont des réactions physiques ou psychologiques moins grave.
Notre corps nous fait comprendre par le biais de ces pulsions que l’on doit manger.

Dans quels cas cela peut arriver ?
De nombreuses raisons en sont la cause et c’est ce que je vous propose, vous expliquez tout cela ci-dessous.


Voici, 7 raisons à vos compulsions.

1 – Vous ne vous nourrissez pas assez. Vous confondez donc la crise alimentaire et la faim. Le corps pas assez nourrit à des besoins qui, s’ils ne sont pas respectés, se caractériseront par des compulsions, des envies très intenses.

2- Vous consommez un peu trop de sucres raffinés. Le sucre appel le sucre, plus vous en mangez, plus vous en aurez envie.
C’est une véritable addiction.

3- Vous vous privez trop. C’est un mécanisme. Le corps est en perpétuel recherche d’équilibre nous appelons cela l’homéostasie en langage scientifique. C’est un peu pareil pour l’alimentation.
Privation = Frustration = Compulsion, c’est un vrai cercle vicieux.

4- Vous ne consommez pas assez de féculents ou de protéines.
Ces deux groupes alimentaires sont ceux qui vont permettre à l’organisme d’atteindre la satiété (la sensation de plus faim).
Or si on en manque, le corps aura souvent faim, les comptes ne seront pas bons face aux différents besoins, et les envies seront fortes. Notamment les envies de sucres. Ce qui nous amène au point suivant.

5- La fatigue, en effet, le corps ne fait pas de différence entre la fatigue émotionnelle et la fatigue corporelle. De plus, il ne différencie pas non plus la fatigue lier à un effort ou une activité physique ou psychique importante, ou à un manque d’apport donc d’énergie.
Il sera donc difficile pour lui de savoir s’il a besoin de repos et donc de sommeil afin de recharger les batteries. Ou bien d’énergie et donc de nourriture. Si vous apprenez à bien rééquilibrer l’alimentation vous saurez donc que la fatigue est principalement physique et qu’il faut donc vous reposer.

6- Les émotions. Parfois, lorsque nous sommes fatigués, irrités, en colère ou triste, le corps à besoin de réconfort. Chez de nombreuses personnes ce réconfort se trouve dans des aliments très sucrés et gras. C’est ce que l’on appelle les aliments doudous.
Il est donc important en parallèle d’un rééquilibrage, d’apprendre à gérer ses émotions via le sport ou tout autre activité spirituelle comme le yoga ou la méditation.

7- Les hormones, le système hormonal féminin est très complexe à ce niveau la. Un déséquilibre chronique ou simplement mensuel lié au cycle des menstruation, peu provoquer un besoin important en énergie.
Le corps est fatigué, il a besoin de plus pour arriver à faire marcher comme il faut la machine. Il n’est pas anormal d’avoir donc des envies plus importantes liée à l’irritabilité ou la fatigue (cf point 5 et 6)

Tout est finalement lié, et pour qu’un rééquilibrage fonctionne sur la durée l’alimentation ne suffit bien souvent pas. L’appréhension de la gestion de ses émotions est primordiale.
N’hésitez pas à vous rapprochez de professionnels afin d’en finir pour de bon avec ces compulsions.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de